Pays Basque Inedit

Découvrez le Pays Basque autrement

Les Barthes de Saubusse

 

Si l’embouchure de l’Adour ce trouve à Bayonne, les effets de la marée ce ressentent à des kilomètres dans les terres, aussi bien sur les bords de la Nive que dans l’Adour. Les marées inondent les grandes plaines longeant les berges dans l’intérieur des terres formant un trait d’union essentiel entre le milieu aquatique et le milieu terrestre. Dans les Landes et les Pyrénées Atlantiques, on les appellent les Barthes
Vieilles de plus de 3000 ans, “les barthes” serait un terme d’origine Gauloise signifiant “fonds marécageux”. C’est un milieu typique de la région qui correspond au lit majeur de l’Adour caractérisé par une faible pense que les eaux des crues et des ruissellement provenant des terrasses et des coteaux transforment en marécages. Dans ces vastes étendues d’eau, d’herbe et de monticules jonchés d’arbres alignés (les baradeaux).
Berceau d’une incroyable biodiversité, les Barthes jouent un role écologique et économique vital pour la région. Une flore, une faune et une agriculture spécifique et exceptionnelle y ont trouvé refuge. Cette nature, travaillée par l’homme à l’état pur est seulement troublée par l’envol des cigognes, le cri d’une bécasse ou l’ombre d’un héron cendré. Ces milieux humides favorisent le développement d’une flore spécifique répertoriée par l’Office National de Fôrets ONF tels que des plantes carnivores, des aulnes ou le cyprès chauve.

Barthes de Saubusse de Alex Bouvet sur 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Route “Impériale” des Cimes

En balade sur les routes du Pays Basque en direction de Saint Jean Pied de Port, on pourrait ce demander par ou passer.
La route “habituelle” par Bassussarry, Ustaritz, Cambo, Louhossoa…, qui est indiquée juste aux portes de Bayonne.
Le détour par l’A64, puis Hasparren et Irrissary.
Ou, une petite route mal indiquée dans les méandres de l’agglomération Bayonnaise que beaucoup de locaux utilisent pour “couper” et accéder à “l’arrière” des villages longeant la route principale. Mais savent-ils qu’ils roulent sur un monument historique ?
Tracée sur ordre de Napoléon 1er,  au XIXème siècle, pour relier Bayonne à Saint Jean Pied de Port par les sommets des collines Basque, la route “impériale” des Cimes est, au départ, une liaison stratégique que les soldats empruntèrent lors de la guerre d’indépendance Espagnole.
En passant par les communes de St Pierre d’Irube, Mouguerre et Villefranque, la partie de la route qui relie la ville de Bayonne à Hasparren sur 25km est, selon le site de la ville d’Hasparren, “classée”. Je n’ai trouvé aucune autre info sur le sujet.
Actuellement officiellement nommée Départementale 22, la “Route des cimes”, comme elle est indiquée sur quelques panneaux, serpente au sommet des coteaux entre bois et vallées. Jalonnée de belles propriétés labourdines bien intégrées au site, elle offre des vues magnifiques et très beaux panoramas sur la chaîne des Pyrénées, la côte basque, les collines et la campagne environnante.
Si il n’est pas vraiment possible de faire des photos faute de place sur le bas coté pour ce garer il est toujours possible de filmer le trajet avec la caméra.

Route des cimes de Alex Bouvet sur 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Pott Sérigrafia

 

On devient artisan par conviction, par passion, ou tout simplement par hasard. L’artisanat, la base de tous les métiers, est à la portée de tous, il suffit parfois d’ouvrir une porte ou de discuter avec la bonne personne pour découvrir une activité et en faire son métier.
Pott Sérigrafia nous entraîne dans un monde en plein bouleversement, ou les nouvelles technologies ne tueront pas les petits métiers d’autrefois, ou les jeunes ne restent pas les yeux rivés sur leurs écrans.
Retrouvons les métiers d’autres fois, installés dans des lieux historiques, mais sans rentrer dans les livres, juste en entrant dans Bayonne.
Je vous propose deux vidéos, une “version courte” avec un peu de musique (5mn) , ou, une “version longue” durant laquelle vous aurez toutes les explications sur la sérigraphie (25mn)
https://youtu.be/5fy5e4oJNgM

Pott Sérigrafia de Alex Bouvet sur 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Bibliographie

Livres
Aimer le Pays Basque
Gérard Tiberghien
Editions Ouest France
 Photos et descriptifs sur le Pays Basque
Parution 1991
Pays Basque Les provinces Basques de France et d’Espagne / Le Béarn
Collection Voir en France
Edition Sun Paris
 Photos et textes sur le Pays Basque
Parution 1987
Nature sauvage du Pays Basque
Juan Carlos Muñoz
SUA Editions
 Livre d’un photographe Basque Espagnol
Parution 2001
La Vallée de Baigorri et ses alentours
Editions Izpegi
La montagne Basque – Euskal Mendia
Robert Thurin – Hats Berri
Guide des Pyrénées mysterieuses
Les Guides Noirs
Club Princesse
 Guide des histoires et légendes des Pyrénées
Parution 1976
 Navarre Secrète
Jean François Demange
Mon Helios
 Pays Basque Insolite et Secret
Olivia Germain et Bernard Maymou Jonglez
 La vallée d’Osses en Basse-Navarre
Orzaizeko Ibarra
(Bidarray, Osses, Saint-Martin-d’Arrossa)
Editions Izpegi
 Bien choisir votre randonnée
Conseils et infos pratique
Offices de Tourisme
 Pays Basque (France Espagne) et Navarre
Le guide vert – Michelin
 Pays Basque – Le guide idéal
A l’usage des estivants et même des autochtones
Christophe Berliocchi – Atlantica
 Balades aux sources du Pays Basque
Editions Terre Etre – 2010
 Histoire secrète du Pays Basque
Michel Lamy – Albin Michel
 Les Sentiers d’Emilie – Pays Basque
25 promenades pour tous
Nathalie Magrou – Rando Editions
 Pays Basque Nord Sud
100 lieux pour les curieux
Carole Fouque
 Fontaine retrouvées
Anglet – Bayonne – Biarritz
Atlantica
Pierre Lafargue
 Le livre retrace l’historique des fontaines du BAB. Certaines existent encore, d’autres ont disparues.
Sites internet
La cerise sur le béret   Lifestyle Pays Basque
Tourisme 64  Offices de tourisme du Pays Basque
KindaBreak Kinda Break est une sélection pointue de découvertes et adresses insolites dans les Landes et au Pays basque.
paysbasque.net Ce site partage les expériences originales d’un basque amoureux de son pays.
cotebasque.net  Le blog actualité décalée Pays basque
ItiAQUI L’application vous conduira tout d’abord jusqu’au point de départ de votre balade puis vous guidera tout au long du chemin.
Terres et Cotes Basques  Office de Tourisme du Pays de St Jean de Luz
http://www.visitepaysbasque.com
Office de Tourisme Garazi-Baigorry  Office de Tourisme de Saint Jean Pied de Port
Pays Basque 1900  Le Pays Basque d’hier et d’aujourd’hui
http://anef-nature.ek.la/espaces-naturels-sensibles-p1014198 Association des Naturalistes et Entomologistes de France
http://www.cpie-littoral-basque.eu/ Centre permanent d’initiatives pour l’environnement Littoral Basque
http://cpiepaysbasque.fr/ Centre permanent d’initiatives pour l’environnement Pays Basque
https://www.visorando.com/index.php?component=rando&task=searchCircuit&idEG=0 Partage de randonnées (secteur Pays Basque
http://www.bilketa.eus/fr/ Bibliothèque numérique du patrimoine du Pays basque
http://www.lamontagnebasque.com/ Randos, balades, découvertes
http://www.pyreneesatlantiquesautrefois.com/ Les Pyrénées Atlantique à travers la carte postale ancienne
http://earchives.le64.fr/ Nous vous proposons de consulter en ligne plusieurs millions d’images numérisées.
http://www.lightningmaps.org Les éclairs d’orages en live
http://rando-pays-basque.info/ Faire découvrir et de partager les randonnées de cette région magnifique qu’est le Pays Basque
http://www.hitza-hitz.com/
http://michelmolia.pagesperso-orange.fr/de%20la%202%20%C3%A0%20la%2021.htm Blog sur les bornes frontières Franco-Espagnoles.
http://thvn.free.fr/ Tour en hautes vallées des Nives
https://www.baladesgasconnes.fr Il faut faire le tri dans les articles mais certains sont bien sur le Pays Basque
http://gb-rando.blogspot.com Une liste interminable de rando sur Garazi-Baigorry
http://baladeenpaysbasque.centerblog.net/ A L’ORIGINE DE CE BLOG…“Balade en Pays Basque” était le nom d’une émission de radio que j’ai présentée pendant plus de 10 ans sur une radio associative en… Bretagne. Bien qu’ayant arrêté l’émission pour diverses raisons, ma passion reste intacte et ce blog est pour moi le moyen de vous faire partager mon “amour” pour la culture basque.
https://www.federation-peche64.fr/ Site de la fédération de pèche du 64
http://www.mon64.com/ Site web mobile des offices de tourismes Béarn Pays Basque
http://www.errobi.fr/ Site de la communauté d’agglomération Pays Basque
http://rando-pays-basque.info/ Randos Pays Basque
http://www.topopyrenees.com/utiles/cartographie-topopyrenees/carte-pays-basque/ Cartes topographiques de randonnées
http://www.macotebasque.com/ Site web mobile des offices de tourismes de la cote Basque
http://www.coupdecoeurbasque.fr Balades et randonnées en Pays Basque
http://www.baztandarrak.fr BAZTANDARRAK est une association de course à pied en montagne dont le siège se trouve à Bidarray. Elle se compose d’environ 70 membres.
https://www.refuges.info/formulaire_exportations/ Liste des refuges de montagne au Pays Basque
http://floredupaysbasque.com/  Cette flore inédite du Pays Basque, qui s’adresse à tout public, présente actuellement plus de 2500 plantes ou plutôt taxons observés sur le territoire, leurs descriptions et leurs répartitions agrémentées de photos et de planches d’herbier.

 

Les bords de l’Adour – de Bayonne à Tarnos

 

D’un coté il y a l’Adour touristique, la Barre, sa patinoire, son skate park, sa promenade au bord de l’Adour.
De l’autre il y a l’Adour industrielle, ses usines, son port et ses espaces abandonnés à l’histoire.
Il faut fouiller pour arriver a trouver des infos sur cette zone, un coup nous sommes à Bayonne, ou à Boucau dans les Pyrénées Atlantiques, un coup nous sommes à Tarnos, dans les Landes.
Je vous ai donc fait un petit listing des sites à voir pour en savoir plus.La ville de Tarnos dédie une page à la ZIP (Zone Industrialo-Portuaire), débutant son histoire en 1960 avec la fermeture des Forges de l’Adour.“la-zone-industrialo-portuaire”
L’histoire de la ville de Boucau est très liée à celle du port de Bayonne et sa zone industrielle, je n’ai pas épluché le site dans le détail, mais c’est par ici
http://www.boucau.fr/fr/boucau/histoire.html
Si le site Bayonne-port.fr existe, il appartient en fait à la CCI Bayonne Pays Basque, qui à la gestion du port. Mais les pages dédiés à l’histoire sont beaucoup plus complète. https://goo.gl/DQXC89
Du coté des associations qui essayent de faire pression pour le bien de la population j’ai trouvé
“aloesboucau”

Bords de l'Adour de Alex Bouvet sur 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

La migration et la chasse à la Palombe

 

Nous sommes allé passer la matinée avec les membres du CPIE  et Nicolas Bernos, accompagnateur moyenne montagne, pour découvrir la migration et la chasse à la Palombe.
Malheureusement pour nous, ce jour là, pas une seule Palombe à l’horizon ! Pas de chance, mais ça nous à tout de même permis de découvrir le lieu et les ceux qui pratiquent cette chasse ancestrale.
Mais en recherchant sur internet j’ai trouvé bien mieux. Un documentaire de Seasons Hebdo
https://youtu.be/d-KfNpxLGms
Celle que j’ai trouvé ne viens pas directement de leur site, j’espère qu’elle ne sera pas supprimé, j’ai vu qu’ils avaient une chaîne Youtube, il faudrait rechercher la vidéo dessus au cas ou.
La chasse traditionnelle des oiseaux est la chasse au filet, très efficace elle ne reste autorisée qu’au nom de la tradition et ne peut être pratiquée que par des groupes de personnes définies dans des lieux spécifiques ou les chasseurs reviennent tous les ans. L’association de chasse qui nous à ouvert ses portes est constituée en grande partie de membres d’une même famille qui font perdurer un monde de vie transmis de générations en générations. 

Palombière by Alex Bouvet on 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Marais d’Orx

 

Le marais d’Orx ne ce situe pas au Pays Basque mais dans les Landes. C’est tout de même un lieu suffisamment particulier pour être cité ici dans les endroits insolites à visiter.
L’histoire des Landes est assez interessante, celle du marais s’inclue parfaitement dans l’historique. Mais ce qui nous intéresse le plus c’est le coté nature et un peu aventure qu’il représente actuellement.
Le marais est un espace protégé ou flore et faune vivent librement. Un long circuit en fait le tour, mais a mon avis il faut prévoir une sortie a la journée pour faire le chemin tranquillement.Il y aurait certainement beaucoup plus à en dire mais pour l’instant je vous laisse découvrir, j’y reviendrais plus tard.

Marais d'Orx by Alex Bouvet on 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Jardin Botanique de Bayonne

 

Caché au milieu des rempares érigés par Vauban en 1680, le jardin botanique municipal, installé sur un bastion de la forteresse avec 3000m² de terrain surélevé, est en plein cœur d’un espace sauvegardé entre la Cathédrale Sainte Marie et les Allées Paulmy.
C’est au service des espaces vert des années 1985 à 1990 que l’on doit les plants, le nettoyage du terrain abandonné, et la construction du jardin actuel. Les ouvriers ont été inventifs et avant-gardistes en utilisant des matériaux recyclés (les pavés, pierres et traverses de chemin de fer)
Créé comme un jardin Japonais, avec son bassin surplombé d’un pont et sa petite cascade, il à aussi son coté Basque avec une multitude d’allées, de recoins et de niveaux qui créent une belle illusion spatiale.
Le jardin est divisé en neuf secteurs qui regroupent des espèces rares et étiquetées, mises en valeur sur la base de l’impression qu’elles donnent au promeneur selon les saison comme le katsura (Cercidiphyllum japonicum), surnommé l’« arbre au caramel », dont les feuilles sentent le caramel et le pain d’épice, l’Albizzia, l’Agapanthe (Agapanthaceae), le Cycas du Japon (Cycas Revoluta), fougère préhistorique, ou les sauges du Mexique.
La meilleure période pour voir un maximum de floraison est située entre fin juin et mi-juillet. De même, la période qui permet d’observer le développement végétal maximum est comprise entre fin août et mi-septembre.
Apres quelques recherches sur internet j’ai trouvé la page wikipedia sur le Jardin Botanique, c’est la page la plus fournie
https://fr.wikipedia.org/wiki/
Jardin_botanique_de_Bayonne

Page sur le site de la ville de Bayonne https://www.bayonne-tourisme.com/diffusio/fr/a-voir-a-faire/musees-sites/musees-sites/bayonne/jardin-botanique_TFOPCUAQU064FS000C2.php

Jardin botanique by Alex Bouvet on 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Chemins du Pays Basque (entre Mendive et Esterençuby)

 

Parfois en partant balader sur les petites routes du Pays Basque, loin des lieux touristiques et grandes voies de circulation, il arrive que l’on ce perde, que la route finisse et que le chemin commence.
En ces jours de beau temps de fin de saison d’été, alors que la terre est assez sèche et que les chemin son carrossable il est possible de ce laisser tenter par un peu d’aventure. Ce ne sont pas des lieux totalement vierges de toute civilisation, plutôt des routes d’agriculteurs et de chasseurs, certainement les seules personnes à venir ce perdre dans ce genre d’endroits, avec quelques touristes lunatiques.
Faites attention, ces lieux ne sont pas fait pour des balades en voiture neuve ni pour les touristes du dimanche tout droit sortis de leur ville goudronées, il faut un peu d’inconscience, de savoir faire et de volonté pour ne pas ce retrouver planter au millieu de nul part le téléphone à la main cherchant déséspérément un réseau fuiant pour appeller à l’aide.
Dans ces lieux vous pourrez retrouver un peu de nature à l’état brute, sans vous fatiguer, contrairement à certains marcheurs qui mettrons des heures pour arriver au même endroit, mais il y a des chances que le bruit de la voiture fasse fuire une majeure partie des animaux.
Pour la petite histoire, j’ai retenté l’experience de partir à l’aventure quelques jours plus tard, même pas loin, à 15km de Bayonne, dans un endroit ou Google nous indiquais plein de routes et surtout plein de villages. Malheureusement il s’est mis à pleuvoir, le terrain est devenu glissant, et de patinages en dérapages le demi-tour pour revenir sur nos pas à fini avec une aile de la voiture abimée et une facture bien salée chez le carrossier. Nous étions partis chercher des champignons, ça aurait coûté moins cher de les acheter au supermarché.

Chemins du Pays Basque by Alex Bouvet on 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Tauromachie – Le Recorte

 

Le recorte est une forme de course de taureaux primitive dont la pratique serait antérieure à la tauromachie telle qu’elle est pratiquée de nos jours. Comparable à la course Landaise ou Camarguaise elle ce démarque par son coté Espagnol, la présence de taureaux aux cornes intactes et des recortadores “a cuerpo limpio”, sans armes ni apparats.
Alors que la corrida est décriée par les associations de protection des animaux et des associations spécifique “anti-corrida”, certains “aficionados” cherchent des solutions pour maintenir les traditions tout en respectant la vie de leur bêtes.
Proposer un spectacle familial, sans effusion de sang ni mort, ou le défit de l’homme est de dompter l’animal, c’est revenir à ce qui à du être le début de la tauromachie, lorsque les gardiens de troupeaux ce défiaient entre eux.
Ré-actualisé pour être présenté comme un spectacle dans les arènes de France et d’Espagne au cours desquels les sportifs rivalisent d’audace et de prouesses techniques afin de tromper le taureau, le recorte à maintenant son championnat de France.
Des poules de Récortadores ce dépassent avec des figures chaque fois plus inventives pour feinter l’animal et sélectionner leur vainqueur qui tentera lui même de remporter la finale.Si la figure reine reste le recorte, quand l’homme se cambre pour que le fauve glisse le long de ses reins, d’autres “suertes” sont aussi possibles :
Le quiebro, un écart similaire à celui que fait l’écarteur de la course landaise.
Le salto, un saut comparable à celui du sauteur de la course landaise.
Le salto a la garrocha est un saut à la perche au-dessus du taureau.

Recorte by Alex Bouvet on 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Page 1 of 10

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén