Pays Basque Inedit

Découvrez le Pays Basque autrement

Catégorie : A pied Page 2 of 4

A découvrir – La Rhune

C’est une balade familiale ou sportive selon la façon dont on l’aborde. Le site https://www.visorando.com/randonnee-la-rhune/ propose une balade aller/retour à partir du village d’Ascain.
Pour les plus sportif, l’événement Skyrhune http://www.skyrhune.com est une course en montagne particulièrement physique pour ceux qui souhaitent arriver, comme le vainqueur de l’année dernière, en 1h53.
Pour les familles un train a crémaillère en service depuis 1924 permet de gravir la montagne sans efforts. https://www.rhune.com/fr/ 
Le site propose de prendre un billet en ligne, ce qui est préférable vu le nombre de touristes qui ce pressent pour monter. La basse saison et de mi-Mars à début Juillet et début Septembre à début Novembre.
Le site internet de la Rhune dit qu’il est possible de visiter le sommet en 35mn. Pour y être aller (il y a bien longtemps) je trouve ce temps un peu court pour prendre le temps de découvrir le lieu, surtout qu’actuellement diverses activités sont proposées.
Il est aussi possible de monter à pied et redescendre en train (billet à prendre en haut) ou de redescendre à pied
Gorges de kakuetta
 Retrouvez le lieu
avec Google Map

Partez à l’aventure avec les cartes du site !

Cliquez en haut a droite sur “Agrandir le plan

Dans “Lieux” – cliquez sur le lien 

En haut dans la partie rouge cliquez sur le panneau avec la flèche

 Une fois dans Google Map ajoutez votre lieu de départ

 

 

 

Les gorges de Kakuetta

C’est une balade familiale .
Trajet de deux kilomètres au fond des gorges, profondes parfois de plus de 300 mètres.
Ces gorges qui ont été explorées pour la première fois en 1906 par Edouard-Alfred MARTEL, spécialiste des expéditions scientifiques sont aujourd’hui protégées.
01
Altitude: 630 M. Dénivelé: 540 M.
Durée: 02H00. (Aller et retour à titre indicatif) Période conseillée: De Mars à Novembre.
Difficultés: Aucune. Sortie pour tout public Matériel: Prévoir de bonnes chaussures de marche
Falaises vertigineuses, végétation luxuriante, refuge de rapaces majestueux, le coeur de la montagne basque réserve bien des surprises aux amoureux de la nature !

Les Gorges de Kakuetta, Amazonie des latitudes tempérées, invite les visiteurs à sillonner un large canyon sur près de 2 km de long, le long d’une rivière tortueuse.

Gorges de kakuetta

Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

La Villa Arnaga

Edmond Rostand a 32 ans lorsque, mal remis d’une pleurésie contractée pendant les répétitions de L’Aiglon, il loue à Cambo la villa Etchegorria.
À son retour de Paris, où il vient d’être élu à l’Académie française (1901), il achète une parcelle située sur une colline où serpente l’Arraga. Il aménage le terrain et de 1903 à 1906 fait construire la villa, où il écrira Chantecler.
On compte parmi les amis qui participent aux réceptions fastueuses qui s’y déroulent — qui conduiront son propriétaire à la ruine, les droits d’auteur de Chantecler y seront engloutis — le compositeur et pianiste Jules Massenet.
Après la mort de Rostand en 1918, le mobilier et sa bibliothèque sont dispersés, dont en particulier des panneaux anciens et précieux en laque de Coromandel.
La municipalité achète la villa en 1960 pour en faire le « Musée Edmond Rostand ».
Vous serez éblouis par les décors luxueux des 19 pièces de sa villa de style néo-basque, mais aussi étonnés par la modernité des installations : électricité, eau chaude, hydrothérapie… Vous tomberez également sous le charme des 4 hectares de jardins à la française qui viennent de retrouver leur perfection après trois années de travaux. La douceur du jardin anglais et le calme de la basse cour agrémenteront agréablement votre visite. Véritable poème de pierre et de verdure à découvrir ou a redécouvrir!

Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Le Jara

Dans les sommets du Pays Basque tout le monde connais la Rhune et Iraty, qui sont partout sur les guides de voyages. Mais il y en a bien d’autres dans ce pays ou la majorité du terrain est vallonné.




[ngg_images source=”galleries” container_ids=”34″ display_type=”photocrati-nextgen_basic_thumbnails” override_thumbnail_settings=”0″ thumbnail_width=”240″ thumbnail_height=”160″ thumbnail_crop=”1″ images_per_page=”20″ number_of_columns=”0″ ajax_pagination=”0″ show_all_in_lightbox=”0″ use_imagebrowser_effect=”0″ show_slideshow_link=”0″ slideshow_link_text=”[Montrer sous forme de diaporama]” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]




Nous sommes montés au Jara, affiché sur les cartes comme étant sur la commune d’Irouléguy il est en fait bien plus près de Saint Martin d’Arrossa.
En grand sportifs que nous sommes, c’est en voiture que nous avons atteind le haut de la coline, mais si le but de la marche n’est pas d’arriver en haut mais bien de profiter d’un paysage magnifique que l’on peut voir sur le trajet, le Jara est un des sommets qu’il faut vraiment faire à pied pour apprécier l’étendue du Pays Basque interieur.
En voiture c’est un peu particulier, ca monte raide, la route est étroite, parfois pas bien goudronnée, et avoir un GPS peut être une bonne chose pour ne pas ce perdre dans le méandre de voies qui ce perdent sur les crêtes et dans les vallées avoisinnantes.









Il y avait un vent à décorner les boeufs, mais pas une seule vache, juste des moutons d’une ferme voisine. Par contre le temps clément nous a permis de voir plusieurs oiseaux, des milans et des vautours.
Aussi étonnant que cela paraisse, nous y avons aussi trouvé un lieu ou pic-nicker, avec table et bancs en bois. Je n’en avais pas parlé dans mon premier article il a presque 1 an, parce que cet espace n’existait pas quand j’y suis monté la première fois.








Plage de la Digue – Tarnos

Juste à coté des grandes plages touristiques d’Anglet, ou surchargées de Biarritz il est possible de trouver des lieux calmes, tout aussi immense qu’ils sont désertiques. Les plages des Landes.

Si vous venez au Pays Basque il vous suffira de traverser le fleuve de l’Adour pour passer dand les Landes, enfin presque, il vous faudra quelques kilomètre supplémentaire pour sortir du Département des Pyrénées Atlantiques.

La première plage des Landes ce situe juste de l’autre coté de l’estuaire, vous pouvez la contempler en vous baladant à La Barre à Anglet entouré de centaines de touristes. En fait vous ne verrez pas grand chose, surtout ce qui pourrait ressembler à une zone industrielle (ce qui est le cas d’ailleurs), et un long mur ce prolongeant vers la mer, la Digue de Tarnos.
La Digue cache une plage immense, et pratiquement désertique, parsemée de tronc d’arbres laissés là par la marée et d’ancien bunkers, reliques du mur de l’Atlantique consrtuit par les Allemands.

Pour y aller il va falloir vous munir d’un peu d’ouverture d’esprit, le seul chemin passe au millieu d’une zone industrielle en activité, pas vraiment l’endroit ou l’on pense pouvoir ce mettre en maillot de bain… Mais au final vous arriverez sur un immense parking, fréquement vide, et une plage ou vous ne trouverez que quelques locaux et des touristes avertis.

Bonne baignade !




[ngg_images source=”galleries” container_ids=”28″ display_type=”photocrati-nextgen_basic_thumbnails” override_thumbnail_settings=”0″ thumbnail_width=”240″ thumbnail_height=”160″ thumbnail_crop=”1″ images_per_page=”20″ number_of_columns=”0″ ajax_pagination=”0″ show_all_in_lightbox=”0″ use_imagebrowser_effect=”0″ show_slideshow_link=”0″ slideshow_link_text=”[Montrer sous forme de diaporama]” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]







Le BAB – Bayonne/Anglet/Biarritz










Dans un méandre de routes et de villes “l’agglomération Bayonnaise” représentée par le sigle BAB (Bayonne – Anglet – Biarritz) ce compose en fait d’une multitude de villes liées les unes aux autres. 
Vous découvrirez, entre autre que le fleuve de l’Adour n’est pas la limite du Département des Pyrénées Atlantiques, Boucau, sur l’autre rive, fait aussi partie du Département même si il est collé au département des Landes par la ville de Tarnos. 
Dans le même temps, le “port de Bayonne” est en fait sur la rive opposée du fleuve, donc du coté de Boucau, mais, la digue du port, qui est à l’embouchure du fleuve à peine quelques kilomètre plus loin, appartient à Tarnos… 

La grotte du Saint qui sue

Perché au dessus de Bidarray (prononcez Bidarraï et non Bidarrai) perdu dans les montagnes ce trouve la grotte du sain qui sue. 
C’est un lieu a flan de montagne, pratiquement au milieu de nul part, ou l’on trouve dans un renfoncement de la paroie de quelques mètres, un stalagmite d’un peu plus d’un mètre censé ressembler à un visage, couvert de l’eau de la source qui poursuit son oeuvre. 

Si la grotte en elle même à certainement un aspect religieux important, elle n’a que peu d’intérêt “touristique”. Par contre, aussi bien le long du chemin qui monte jusqu’à là, que sur le petit bout de chemin qui aboutis à un plateau (visible depuis la grotte) le paysage est magnifique. 
En plus de la vue dégagée sur la colline d’Itxusi juste en face et sur la vallée du Bastant, il est fréquent de voir des vols de vautours naviguant dans les courants ascendant et descendant juste au dessus.

Un autre article correspond au même lieu 
https://paysbasqueinedit.fr/zarkambide




[ngg_images source=”galleries” container_ids=”7,55″ exclusions=”46,463,464,466,467,468,469,470,471″ display_type=”photocrati-nextgen_basic_thumbnails” override_thumbnail_settings=”0″ thumbnail_width=”240″ thumbnail_height=”160″ thumbnail_crop=”1″ images_per_page=”20″ number_of_columns=”0″ ajax_pagination=”0″ show_all_in_lightbox=”0″ use_imagebrowser_effect=”0″ show_slideshow_link=”1″ slideshow_link_text=”[Montrer sous forme de diaporama]” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]







Digue de Tarnos

Coincée entre le fleuve de l’Adour et l’Atlantique, mais aussi entre le département des Pyrénées Atlantique et les Landes, mais encore entre les villes de Boucau et de Tarnos, la digue “de Tarnos” et le pendant de “La Barre” située de l’autre coté de l’embouchure du fleuve et appartenant à Anglet.

Longue de 1000m, très prisée des locaux qui viennent s’y balader et ce détendre sur la plage située juste de l’autre coté, la Digue est délaissée par les touristes qui lui préfèrent l’attrait commercial de la Barre et des plages d’Anglet. Son manque d’attrait pourrait aussi dépendre de la zone industrielle qu’il faut traverser pour y accéder alors que tu coté Anglois l’embouchure est accessible depuis Biarritz ou en longeant les maisons et la foret qui bordent l’Adour.




[ngg_images source=”galleries” container_ids=”29″ display_type=”photocrati-nextgen_basic_thumbnails” override_thumbnail_settings=”0″ thumbnail_width=”240″ thumbnail_height=”160″ thumbnail_crop=”1″ images_per_page=”20″ number_of_columns=”0″ ajax_pagination=”0″ show_all_in_lightbox=”0″ use_imagebrowser_effect=”0″ show_slideshow_link=”0″ slideshow_link_text=”[Montrer sous forme de diaporama]” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]





Ispoure

Le village d’Ispoure, forme, avec celui de Uhart-Cize une ceinture autour de St Jean Pied de Port. 
Les trois villes sont tellement proches les unes des autres que vu de Citadelle il n’est possible de les différencier que par leurs églises respectives. 

Ispoure à pourtant la particularité d’accueillir la zone commerciale de l’agglomération. Vous y trouvez un supermarché, deux magasins de bricolage, la coopérative agricole, un vétérinaire, un garagiste… et la liste est certainement encore longue. 

Le village lui même est typiquement Basque, entre le maison, l’église, le pont et les champs nous nous trouvons bien dans le Pays Basque intérieur. 




[ngg_images source=”galleries” container_ids=”32″ display_type=”photocrati-nextgen_basic_thumbnails” override_thumbnail_settings=”0″ thumbnail_width=”240″ thumbnail_height=”160″ thumbnail_crop=”1″ images_per_page=”20″ number_of_columns=”0″ ajax_pagination=”0″ show_all_in_lightbox=”0″ use_imagebrowser_effect=”0″ show_slideshow_link=”0″ slideshow_link_text=”[Montrer sous forme de diaporama]” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]





Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén