Pays Basque Inedit

Découvrez le Pays Basque autrement

Catégorie : Détente Page 1 of 7

La migration et la chasse à la Palombe

 

Nous sommes allé passer la matinée avec les membres du CPIE  et Nicolas Bernos, accompagnateur moyenne montagne, pour découvrir la migration et la chasse à la Palombe.
Malheureusement pour nous, ce jour là, pas une seule Palombe à l’horizon ! Pas de chance, mais ça nous à tout de même permis de découvrir le lieu et les ceux qui pratiquent cette chasse ancestrale.
Mais en recherchant sur internet j’ai trouvé bien mieux. Un documentaire de Seasons Hebdo
https://youtu.be/d-KfNpxLGms
Celle que j’ai trouvé ne viens pas directement de leur site, j’espère qu’elle ne sera pas supprimé, j’ai vu qu’ils avaient une chaîne Youtube, il faudrait rechercher la vidéo dessus au cas ou.
La chasse traditionnelle des oiseaux est la chasse au filet, très efficace elle ne reste autorisée qu’au nom de la tradition et ne peut être pratiquée que par des groupes de personnes définies dans des lieux spécifiques ou les chasseurs reviennent tous les ans. L’association de chasse qui nous à ouvert ses portes est constituée en grande partie de membres d’une même famille qui font perdurer un monde de vie transmis de générations en générations. 

Palombière by Alex Bouvet on 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Marais d’Orx

 

Le marais d’Orx ne ce situe pas au Pays Basque mais dans les Landes. C’est tout de même un lieu suffisamment particulier pour être cité ici dans les endroits insolites à visiter.
L’histoire des Landes est assez interessante, celle du marais s’inclue parfaitement dans l’historique. Mais ce qui nous intéresse le plus c’est le coté nature et un peu aventure qu’il représente actuellement.
Le marais est un espace protégé ou flore et faune vivent librement. Un long circuit en fait le tour, mais a mon avis il faut prévoir une sortie a la journée pour faire le chemin tranquillement.Il y aurait certainement beaucoup plus à en dire mais pour l’instant je vous laisse découvrir, j’y reviendrais plus tard.

Marais d'Orx by Alex Bouvet on 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Jardin Botanique de Bayonne

 

Caché au milieu des rempares érigés par Vauban en 1680, le jardin botanique municipal, installé sur un bastion de la forteresse avec 3000m² de terrain surélevé, est en plein cœur d’un espace sauvegardé entre la Cathédrale Sainte Marie et les Allées Paulmy.
C’est au service des espaces vert des années 1985 à 1990 que l’on doit les plants, le nettoyage du terrain abandonné, et la construction du jardin actuel. Les ouvriers ont été inventifs et avant-gardistes en utilisant des matériaux recyclés (les pavés, pierres et traverses de chemin de fer)
Créé comme un jardin Japonais, avec son bassin surplombé d’un pont et sa petite cascade, il à aussi son coté Basque avec une multitude d’allées, de recoins et de niveaux qui créent une belle illusion spatiale.
Le jardin est divisé en neuf secteurs qui regroupent des espèces rares et étiquetées, mises en valeur sur la base de l’impression qu’elles donnent au promeneur selon les saison comme le katsura (Cercidiphyllum japonicum), surnommé l’« arbre au caramel », dont les feuilles sentent le caramel et le pain d’épice, l’Albizzia, l’Agapanthe (Agapanthaceae), le Cycas du Japon (Cycas Revoluta), fougère préhistorique, ou les sauges du Mexique.
La meilleure période pour voir un maximum de floraison est située entre fin juin et mi-juillet. De même, la période qui permet d’observer le développement végétal maximum est comprise entre fin août et mi-septembre.
Apres quelques recherches sur internet j’ai trouvé la page wikipedia sur le Jardin Botanique, c’est la page la plus fournie
https://fr.wikipedia.org/wiki/
Jardin_botanique_de_Bayonne

Page sur le site de la ville de Bayonne https://www.bayonne-tourisme.com/diffusio/fr/a-voir-a-faire/musees-sites/musees-sites/bayonne/jardin-botanique_TFOPCUAQU064FS000C2.php

Jardin botanique by Alex Bouvet on 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Chemins du Pays Basque (entre Mendive et Esterençuby)

 

Parfois en partant balader sur les petites routes du Pays Basque, loin des lieux touristiques et grandes voies de circulation, il arrive que l’on ce perde, que la route finisse et que le chemin commence.
En ces jours de beau temps de fin de saison d’été, alors que la terre est assez sèche et que les chemin son carrossable il est possible de ce laisser tenter par un peu d’aventure. Ce ne sont pas des lieux totalement vierges de toute civilisation, plutôt des routes d’agriculteurs et de chasseurs, certainement les seules personnes à venir ce perdre dans ce genre d’endroits, avec quelques touristes lunatiques.
Faites attention, ces lieux ne sont pas fait pour des balades en voiture neuve ni pour les touristes du dimanche tout droit sortis de leur ville goudronées, il faut un peu d’inconscience, de savoir faire et de volonté pour ne pas ce retrouver planter au millieu de nul part le téléphone à la main cherchant déséspérément un réseau fuiant pour appeller à l’aide.
Dans ces lieux vous pourrez retrouver un peu de nature à l’état brute, sans vous fatiguer, contrairement à certains marcheurs qui mettrons des heures pour arriver au même endroit, mais il y a des chances que le bruit de la voiture fasse fuire une majeure partie des animaux.
Pour la petite histoire, j’ai retenté l’experience de partir à l’aventure quelques jours plus tard, même pas loin, à 15km de Bayonne, dans un endroit ou Google nous indiquais plein de routes et surtout plein de villages. Malheureusement il s’est mis à pleuvoir, le terrain est devenu glissant, et de patinages en dérapages le demi-tour pour revenir sur nos pas à fini avec une aile de la voiture abimée et une facture bien salée chez le carrossier. Nous étions partis chercher des champignons, ça aurait coûté moins cher de les acheter au supermarché.

Chemins du Pays Basque by Alex Bouvet on 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Tauromachie – Le Recorte

 

Le recorte est une forme de course de taureaux primitive dont la pratique serait antérieure à la tauromachie telle qu’elle est pratiquée de nos jours. Comparable à la course Landaise ou Camarguaise elle ce démarque par son coté Espagnol, la présence de taureaux aux cornes intactes et des recortadores “a cuerpo limpio”, sans armes ni apparats.
Alors que la corrida est décriée par les associations de protection des animaux et des associations spécifique “anti-corrida”, certains “aficionados” cherchent des solutions pour maintenir les traditions tout en respectant la vie de leur bêtes.
Proposer un spectacle familial, sans effusion de sang ni mort, ou le défit de l’homme est de dompter l’animal, c’est revenir à ce qui à du être le début de la tauromachie, lorsque les gardiens de troupeaux ce défiaient entre eux.
Ré-actualisé pour être présenté comme un spectacle dans les arènes de France et d’Espagne au cours desquels les sportifs rivalisent d’audace et de prouesses techniques afin de tromper le taureau, le recorte à maintenant son championnat de France.
Des poules de Récortadores ce dépassent avec des figures chaque fois plus inventives pour feinter l’animal et sélectionner leur vainqueur qui tentera lui même de remporter la finale.Si la figure reine reste le recorte, quand l’homme se cambre pour que le fauve glisse le long de ses reins, d’autres “suertes” sont aussi possibles :
Le quiebro, un écart similaire à celui que fait l’écarteur de la course landaise.
Le salto, un saut comparable à celui du sauteur de la course landaise.
Le salto a la garrocha est un saut à la perche au-dessus du taureau.

Recorte by Alex Bouvet on 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Dolmen de Gasteynia

C’est en partant à la recherche d’un hypothétique sommet avec un beau point de vue entre Mendive et Esterençuby que nous sommes tomber sur un minuscule panneau indiquant “Dolmen” sans autres informations.
Nous sommes partis voir ce site historique remarquable ( il a un article dans wikipedia ).
Un peu plus tard, alors que le premier article sur ce lieu était parus depuis un moment j’ai eu un message du responsable de l’équipe d’archéologue qui fait des recherches sur les dolmens des Pyrénées Occidentales.
Les recherches sont en cours et vous pourrez trouver plus d’infos sur sa page pro
Pablo MARTICORENA
et sur le site MégaNéo.
Donc, en attendant que les fouilles soient finies et les résultats publiés j’ai modifié la carte Google Map pour ne pas donner l’emplacement exact du dolmen.
Il est, bien sur, tout a fait possible de s’y rendre quand même mais il s’agit d’un terrain privé, fermé par une barrière et il y a des bêtes en pâturages (des chevaux au moment ou nous y étions) donc refermez bien les barrières.
Et comme vous êtes des gens bien élevés, si vous créez des poubelles sur place, emportez les avec vous en partant…
Dolmen de Mendive de Alex Bouvet sur 500px.com

Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Les grottes de Sare

 

3e site le plus visité du Pays basque, les Grottes de Sare vous proposent une visite guidée en sons et lumières. Elle se compose de plusieurs thématiques : une géologie fascinante et atypique, l’occupation temporaire de la cavité par l’homme préhistorique sans oublier un pan de notre histoire à travers la mythologie mais aussi une approche des origines du peuple basque avec sa langue, ses traditions et ses paysages.
Cette visite a été conçue selon les travaux et écrits de J.-M. de Barandiaran, l’un des plus grands anthropologues de son temps. Une heure de visite, où le guide vous apportera des compléments d’informations, tout le long d’un parcours entièrement aménagé et sécurisé. Au rythme de la txalaparta, vous admirerez l’extraordinaire travail de l’eau depuis des millions d’années.
Franchissez l’un des plus grands porches du Pays basque, remontez les galeries pour observer méandres, tubulures, gours et autres concrétions sans oublier le site d’habitat préhistorique où se réfugiait l’homme. Les grottes de Sare vous surprendront par la qualité et l’originalité de leurs aménagements qui en font une visite interactive pour petits et grands.

Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Le porc de Kintoa

En baladant dans le Pays Basque profond, dans la montagne entre Banca et les Aldudes, ou beaucoup de Bayonnais ne vont jamais, nous avons fait une petite alte pour voir pourquoi il y avait tant de voitures garées partout. Pas mal de touristes et quelques locaux, tout le monde partais d’un bon pas vers le magasin de Pierre Oteiza, éleveur et artisan charcutier, spécialisé dans le porc de Kintoa et un des pionniers du développement l’agriculture haut de gamme de la vallée des Aldudes dont on peut retrouver les magasins de Saint Jean Pied de Port à Paris.
Le magasin est assez sympathique, plutôt noir de monde malgré que nous étions déjà en Septembre, avec ses jambons et saucissons accrochés au plafond et plusieurs plateaux de dégustation sur les tables. Les vendeuses tournoyaient d’un client à l’autre tachant de réponde à toutes les questions et de proposer les différentes préparations. Nous nous sommes assez rapidement éloignés en attrapant au passage un prospectus décrivant une balade découverte des porc de Kintoa.
En fait il est possible de visiter une partie de l’exploitation extérieur. Soit juste à coté de la boutique, soit sur un parcours un peu plus sportif sur la colline voisine.
Une balade assez sympa, dans un paysage étonnant pour le Pays Basque à cause de sa ressemblance avec la Provence, une terre aride, plutôt caillouteuse ou les plantes ce font rares. La première partie est une grimpette plutôt raide le temps d’arriver sur le plateau d’ou il est possible de voir une grande partie de la vallée des Aldudes, la suite est une descente en pente douce jusqu’aux portes du magasin. Malheureusement la journée chaude ne ce prêtait pas trop à la découverte des porcs, certainement tous planqués sous le couvert des arbres, mais il y aurait 400 animaux dispersés dans les champs.

Porc de Kintoa de Alex Bouvet sur 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Sur les routes entre St Michel et Arneguy

Pour moi, jusque là, Iraty débutait au village de Mendive et culminait à peut près au niveau des chalets d’Iraty avant de redescendre sur Larrau
Au fil des sorties nous avons découvert un autre Iraty, qui n’était plus une simple route entre St Jean le Vieux et Larrau mais une zone couverte d’alpages à perte de vue entre la France et l’Espagne.
Les recherches que j’ai pus faire sur internet n’ont pas donné grand chose quand à la cartographie du lieu et la carte que j’ai pus trouvé à l’Office de Tourisme du Syndicat du Pays de Soule n’aide pas trop à parler du lieu vu que les frontières de la foret sont en pleine montagne.
Coté pratique, pour la route de St Michel à Arneguy on peut dire que la montagne commence à St Jean Pied de Port, ville de départ et d’arrivée de la boucle.
Les paysages sont a couper le souffle, même pour moi qui ai beaucoup voyagé, j’ai été impressionné par les pics, les vallées, les gorges, les routes à perte de vue… Sur les sommets d’Iraty on est dans un autre monde, là ou seuls les bergers et les animaux d’élevage ont leurs habitudes.

Iraty de Alex Bouvet sur 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Les Bardenas

Nous sommes partis balader il y a quelques mois entre Pampelune et Tudela pour découvrir un lieu assez exceptionnel, le désert des Bardenas.
Nous ne sortons pas du Pays Basque, enfin, tout dépend du point de vue, puisque, d’un coté, nous sommes en Pays Basque Espagnol et de l’autre en Navarre. Pour les touristes le Pays Basque Espagnol c’est loin, et pour les locaux, la Navarre c’est pas obligatoirement le Pays Basque non plus.
Caché en plein milieu des montagnes Pyrénéennes, entre la cote Atlantique verdoyante et les hauts alpages pyrénéens.
C’est en fait un désert plutôt étonnant ou le sable et le blé ce mélangent au gré des vents et des pluies.
Les chemins carrossables sont bien indiqués mais apparement pas pour Google…
Y aller depuis les environs de St Jean Pied de Port nous a tout de même pris 3h. Enfin, le délais est un peu élastique puisque à l’entrée des Bardenas, il n’y avait… rien.
En fait nous avons suivit l’itinéraire prévu par le GPS jusqu’à trouver le premier panneau qui indiquais le désert, puis, nous avons suivit les panneaux… Et nous avons traversé toutes les Bardenas de Mélida à Arguedas.

Désert des Bardenas de Alex Bouvet sur 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén