Pays Basque Inedit

Découvrez le Pays Basque autrement

Catégorie : Histoire Page 1 of 4

Le porc de Kintoa

En baladant dans le Pays Basque profond, dans la montagne entre Banca et les Aldudes, ou beaucoup de Bayonnais ne vont jamais, nous avons fait une petite alte pour voir pourquoi il y avait tant de voitures garées partout. Pas mal de touristes et quelques locaux, tout le monde partais d’un bon pas vers le magasin de Pierre Oteiza, éleveur et artisan charcutier, spécialisé dans le porc de Kintoa et un des pionniers du développement l’agriculture haut de gamme de la vallée des Aldudes dont on peut retrouver les magasins de Saint Jean Pied de Port à Paris.
Le magasin est assez sympathique, plutôt noir de monde malgré que nous étions déjà en Septembre, avec ses jambons et saucissons accrochés au plafond et plusieurs plateaux de dégustation sur les tables. Les vendeuses tournoyaient d’un client à l’autre tachant de réponde à toutes les questions et de proposer les différentes préparations. Nous nous sommes assez rapidement éloignés en attrapant au passage un prospectus décrivant une balade découverte des porc de Kintoa.
En fait il est possible de visiter une partie de l’exploitation extérieur. Soit juste à coté de la boutique, soit sur un parcours un peu plus sportif sur la colline voisine.
Une balade assez sympa, dans un paysage étonnant pour le Pays Basque à cause de sa ressemblance avec la Provence, une terre aride, plutôt caillouteuse ou les plantes ce font rares. La première partie est une grimpette plutôt raide le temps d’arriver sur le plateau d’ou il est possible de voir une grande partie de la vallée des Aldudes, la suite est une descente en pente douce jusqu’aux portes du magasin. Malheureusement la journée chaude ne ce prêtait pas trop à la découverte des porcs, certainement tous planqués sous le couvert des arbres, mais il y aurait 400 animaux dispersés dans les champs.

Porc de Kintoa de Alex Bouvet sur 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

A découvrir – Les Grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya

Les grottes d’Isturitz et d’Oxocelhaya (Izturitze eta Otsozelaiako leizeak, en basque), ou grottes d’Oxocelhaya et d’Isturits1 forment une série de grottes naturelles avec habitat préhistorique situées sur le site naturel de la colline de Gaztelu dans la vallée de l’Arberoue, en Basse-Navarre dans le département des Pyrénées-Atlantiques.
Elles font partie du réseau de grottes ornées de la chaîne pyrénéo-cantabrique, et sont classées par les monuments historiques depuis 1953
La grotte d’Isturitz, la première, est mondialement connue des archéologues. On y a retrouvé près de 45 000 pièces de mobilier et objets d’art, témoignant de la présence d’atelier de fabrication de vêtements datant d’il y a 14 000 ans ! Sur ses parois, des gravures rupestres remarquables, dont un pilier qualifié d’oeuvre d’art où trois animaux superposés interpellent encore les chercheurs.
Plus bas, la grotte sanctuaire d’Oxocelhaya est un ravissement pour les yeux, un chef d’oeuvre de la nature. Cette cathédrale du temps arbore des concrétions millénaires entrainant le visiteur dans la féérie d’un monde souterrain grandiose : stalactites, stalagmites, drapées, lignes cristallines, cascades, colonnes… qui témoignent d’une zone toujours en activité.
 Retrouvez le lieu
avec Google Map

Brochure / Site Internet – Sites et musées en Pays Basque

L’association des Sites et Musées en Pays Basque rassemble les 15 principaux sites patrimoniaux, culturels, naturels et touristiques du Pays Basque.
Les femmes et les hommes de notre association souhaitent promouvoir un tourisme de qualité et un territoire authentique. 
Avec environ 1,3 millions de visiteurs annuel, notre réseau est aussi un acteur économique important de la région. Née il y a plus de dix ans, l’association est soutenue par le Conseil Général des Pyrénées Atlantiques et le Comité Départemental du Tourisme Béarn-Pays Basque.
Engagés depuis plusieurs années dans la collaboration transfrontalière, nous développons des partenariats avec nos voisins d’Euskadi.
J’espère que nous aurons bientôt le plaisir de vous accueillir sur l’un de nos sites…
Les Sites et Musées en Pays Basque
 Retrouvez le lieu
avec Google Map

A découvrir – L’ancienne redoute de Chateau-Pignon

Je viens de voir que Youtube ne propose qu’une vidéo familiale pour l’ancienne redoute de Chateau-Pignon.
La redoute a été construite en 1512, lors de la prise de la Navarre par que Ferdinand le Catholique. Elle à ensuite été le théâtre de plusieurs batailles entre Français, Espagnol et même Anglais. La forteresse était constituée de deux parties : un polygone de 100 m de circonférence cerné par un rempart et deux saillants accolés, destinés à renforcer les défenses.
fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
fffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffffff
Mes recherche sur internet concernant l’ancienne redoute n’ont pas été très concluantes et selon les images de Google il n’y a pas vraiment de chemin pour monter jusqu’au sommet.
C’est donc une balade qu’il est préférable de faire avec au moins un téléphone pour reprérer les lieux.
Situé sur un sommet proche de la D428 il est aussi possible d’y accéder depuis un embranchement au niveau de la Vierge de Biakorri. 
Je n’ai pas non plus trouvé de photo précise du lieu, donc, c’est une balade à l’aveugle, ou vous pouvez attendre que j’aille y faire un tour pour donner plus d’indications. 

 Retrouvez le lieu
avec Google Map

A découvrir – La tour d’Urkulu au col d’Arnosteguy

 

La tour d’Urukulu surplombant l’ancienne voie reliant le pays de Cize (Saint Jean Pied de Port) à la vallée d’Aezkoa, juste au dessus du col d’Arnosteguy, est un vestige d’une tour-trophée romaine du premier siècle qui marquait la frontière entre la Gaule et l’Espagne et commémorait la conquête de l’Aquitaine.
Le terrain permet plusieurs accès, une route et deux chemins mènent à la tour. 
L’OT Pays Basque propose de partir à pied depuis le col d’Arnosteguy et de faire une boucle 
https://goo.gl/RFCtks
Sur Google Map on peut voir que depuis la D428 une route qui à l’air goudronnée arrive pratiquement jusqu’à la tour. 
 

 Retrouvez le lieu
avec Google Map

Partez à l’aventure avec les cartes du site !

Cliquez en haut a droite sur “Agrandir le plan

Dans “Lieux” – cliquez sur le lien 

En haut dans la partie rouge cliquez sur le panneau avec la flèche

 Une fois dans Google Map ajoutez votre lieu de départ

 

 

 

La Villa Arnaga

Edmond Rostand a 32 ans lorsque, mal remis d’une pleurésie contractée pendant les répétitions de L’Aiglon, il loue à Cambo la villa Etchegorria.
À son retour de Paris, où il vient d’être élu à l’Académie française (1901), il achète une parcelle située sur une colline où serpente l’Arraga. Il aménage le terrain et de 1903 à 1906 fait construire la villa, où il écrira Chantecler.
On compte parmi les amis qui participent aux réceptions fastueuses qui s’y déroulent — qui conduiront son propriétaire à la ruine, les droits d’auteur de Chantecler y seront engloutis — le compositeur et pianiste Jules Massenet.
Après la mort de Rostand en 1918, le mobilier et sa bibliothèque sont dispersés, dont en particulier des panneaux anciens et précieux en laque de Coromandel.
La municipalité achète la villa en 1960 pour en faire le « Musée Edmond Rostand ».
Vous serez éblouis par les décors luxueux des 19 pièces de sa villa de style néo-basque, mais aussi étonnés par la modernité des installations : électricité, eau chaude, hydrothérapie… Vous tomberez également sous le charme des 4 hectares de jardins à la française qui viennent de retrouver leur perfection après trois années de travaux. La douceur du jardin anglais et le calme de la basse cour agrémenteront agréablement votre visite. Véritable poème de pierre et de verdure à découvrir ou a redécouvrir!

Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map

La grotte du Saint qui sue

Perché au dessus de Bidarray (prononcez Bidarraï et non Bidarrai) perdu dans les montagnes ce trouve la grotte du sain qui sue. 
C’est un lieu a flan de montagne, pratiquement au milieu de nul part, ou l’on trouve dans un renfoncement de la paroie de quelques mètres, un stalagmite d’un peu plus d’un mètre censé ressembler à un visage, couvert de l’eau de la source qui poursuit son oeuvre. 

Si la grotte en elle même à certainement un aspect religieux important, elle n’a que peu d’intérêt “touristique”. Par contre, aussi bien le long du chemin qui monte jusqu’à là, que sur le petit bout de chemin qui aboutis à un plateau (visible depuis la grotte) le paysage est magnifique. 
En plus de la vue dégagée sur la colline d’Itxusi juste en face et sur la vallée du Bastant, il est fréquent de voir des vols de vautours naviguant dans les courants ascendant et descendant juste au dessus.

Un autre article correspond au même lieu 
https://paysbasqueinedit.fr/zarkambide




[ngg_images source=”galleries” container_ids=”7,55″ exclusions=”46,463,464,466,467,468,469,470,471″ display_type=”photocrati-nextgen_basic_thumbnails” override_thumbnail_settings=”0″ thumbnail_width=”240″ thumbnail_height=”160″ thumbnail_crop=”1″ images_per_page=”20″ number_of_columns=”0″ ajax_pagination=”0″ show_all_in_lightbox=”0″ use_imagebrowser_effect=”0″ show_slideshow_link=”1″ slideshow_link_text=”[Montrer sous forme de diaporama]” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]







Atelier de reliure – Le Ligator

J’ai découvert le Ligator lors des journées des métiers d’art en 2015, à l’époque, même après avoir passer 8 ans dans les environs de Bayonne je n’avais aucune idée du nombre de petits artisans d’art vivant et travaillant dans le centre ville.
Le Ligator est situé en plein coeur du quartier historique du Grand Bayonne rue des Faures, sur une butte qui domine l’Adour et la Nive, à proximité des remparts, de la cathédrale Sainte-Marie et de son cloître.

30 rue des faures, Bayonne

http://www.le-ligator.com




[ngg_images source=”galleries” container_ids=”66″ display_type=”photocrati-nextgen_basic_thumbnails” override_thumbnail_settings=”0″ thumbnail_width=”240″ thumbnail_height=”160″ thumbnail_crop=”1″ images_per_page=”20″ number_of_columns=”0″ ajax_pagination=”0″ show_all_in_lightbox=”0″ use_imagebrowser_effect=”0″ show_slideshow_link=”1″ slideshow_link_text=”[Montrer sous forme de diaporama]” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]





 

Parc de la plaine d’Ansot

Espace naturel sensible de 100 hectares intégré au réseau Natura 2000, la Plaine d’Ansot est situé aux portes du centre ville de Bayonne.
Alors que les rues piétonnes de la ville et les remparts attirent des milliers de visiteurs, la Plaine d’Ansot, cachée le long de la Nive, vous fait découvrir la richesse des écosystèmes spécifiques aux zones humides à travers des sentiers à thèmes. 
Le chemin conduisant à la Maison des barthes et au Muséum d’histoire naturelle est accessible aux personnes à mobilité réduite mais présente des difficultés. D’une longueur approximative de 1,5 km, ce chemin est composé d’une section bétonnée et d’une section en terre / gravier compactés.

Le Muséum d’histoire naturelle vous montrera une partie de leur faune et de leur flore ainsi que la biodiversité des Pyrénées occidentales. De nombreuses expositions temporaires sont également proposées tout au long de l’année.
Les chemins sont jalonnés de panneaux d’interprétation permettant de découvrir la plaine d’Ansot à travers 4 thèmes : l’écologie, l’eau, la faune et la flore et l’observatoire permet de prendre un peu de hauteur sur deux niveaux (3 et 6 m) et de découvrir de nombreuses espèces d’oiseaux en vol, sur les prairies ou les plans d’eau.




[ngg_images source=”galleries” container_ids=”51″ display_type=”photocrati-nextgen_basic_thumbnails” override_thumbnail_settings=”0″ thumbnail_width=”240″ thumbnail_height=”160″ thumbnail_crop=”1″ images_per_page=”20″ number_of_columns=”0″ ajax_pagination=”0″ show_all_in_lightbox=”0″ use_imagebrowser_effect=”0″ show_slideshow_link=”1″ slideshow_link_text=”[Montrer sous forme de diaporama]” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″]





Page 1 of 4

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén