Au-delà de Cambo, après le pont d’Itxassou qui traverse la Nive, nous entrons dans le Pays Basque intérieur.
Ici ce n’est plus le commerce et l’industrie qui prédomine mais l’agriculture, sur les routes les plus fréquentés les tracteurs et leurs énormes remorques côtoient les voitures, les touristes flânent sur les routes et les voitures sans permis font le pendant des motos surpuissantes.

Au-delà des grandes artères de Bayonne à Saint-Jean-Pied-de-Port jusqu’à Sauveterre-de-Béarn la majorité des routes du Pays Basque servent autant pour les voitures que pour les animaux de la ferme. Il est fréquent de voir des appels de phares pour être prévenus d’un troupeau de mouton et de vache en déplacement entre deux champs. En automne les panneaux de signalisation bordent les voies pour inciter à la prudence, les roues des tracteurs des exploitations agricoles en pleine récolte sèment de la terre sur le goudron.

Ici les routes s’entre-lacent pour ce perdre dans un inextricable tissu de voies allant d’une ferme à l’autre, d’une ville à l’autre et d’une vallée à la suivante. Un bon GPS peut s’avérer nécessaire pour ne pas perdre le nord.



[ngg_images source=”galleries” container_ids=”9,24,30,41,53″ exclusions=”50,51,52,53,54,55,174,175,176,177,180,181,182,183,184,185,223,224,225,226,227,231,311,312,313,314,315,316,444,445,446,447,448,449″ display_type=”photocrati-nextgen_basic_thumbnails” override_thumbnail_settings=”0″ thumbnail_width=”240″ thumbnail_height=”160″ thumbnail_crop=”1″ images_per_page=”20″ number_of_columns=”0″ ajax_pagination=”0″ show_all_in_lightbox=”0″ use_imagebrowser_effect=”0″ show_slideshow_link=”0″ slideshow_link_text=”[Montrer sous forme de diaporama]” order_by=”sortorder” order_direction=”ASC” returns=”included” maximum_entity_count=”500″] 

 




Print Friendly, PDF & Email