Encerclée par ses digues l’île résiste aux assauts de l’Adour, et grâce aux Barthes qui l’entourent elle garde la tête hors de l’eau et permet à quelques privilégiés de vivre sur ses terres gagnées sur l’eau.
Ma recherche pour des informations sur l’île n’a rien donné, à part une ligne sur Wikipédia “Il s’agit de l’ancienne île d’Aiguemeau où Catherine de Médicis offrit un banquet bucolique en 1565”, quelques articles sur la nouvelle passerelle pour la future “Vélo-Route”.
Dédiée en grande partie à l’agriculture, il y a une petite dizaine de maisons. On y accède par une zone industrielle de quelques bâtiments sur la berge juste avant le pont. Une fois de l’autre coté, un petit espace permet de garer quelques voitures. La pointe Est est totalement privatisée, la balade longe le bord du canal vers le Nord sur une digue qui sépare les terres du fleuve.
Le circuit le plus sympathique est le tour de l’Ile, du coté du canal et du petit port de plaisance, retour par le bord de l’Adour. A noter qu’il y a une petite barrière vers la fin du chemin, même si il est possible de passer par dessus et de finir la balade le long du fleuve, il est préférable de reculer un peu et de continuer sur le sentier qui part vers le centre de l’Ile et rejoint la route goudronnée qui la traverse.

Ile de Lahonce de Alex Bouvet sur 500px.com


Retrouvez l’article
sur le blog
paysbasqueinedit.fr

Retrouvez
le lieu sur
Google Map
Print Friendly, PDF & Email